Tunisie : Les contrebandiers font de la sous-traitance à des milices libyennes...

Tunisie : Les contrebandiers font de la sous-traitance à des milices libyennes selon l’anthropologue Rafaâ Tabib

Par -

« Nous avons pris nos précautions, depuis trois semaines, nous avons renforcé notre présence sur les frontières tuniso-libyennes » avait déclaré, ce 28 février, le chef du gouvernement Habib Essid lors de sa visite au sud de la Tunisie.  

Néanmoins, les frontières tuniso-libyennes continuent à être une passoire pour la contrebande, notamment des armes et de la drogues.

Dans la soirée du lundi 23 février 2015, 100 camions en provenance de Libye ont traversé de force le poste frontalier de Ras Jedir, d’après le directeur du bureau exécutif du syndicat des agents de la douane, Mohamed Ghodhbeni. Ils ont refusé la fouille et le paiement des droits de douane. Des agents ont même été agressés.

Selon Alaya Allani, historien et chercheur tunisien en islamisme au Maghreb à l’université Manouba de Tunis, il s’agit plutôt de 37 estafettes, un chiffre qu’il a eu de sources sécuritaires.

Ce samedi 28 février 2015, l’unité de la garde et des inspections douanières à Gafsa a intercepté un camion au niveau de la route reliant les villes de Gafsa et Gtar qui transportait deux millions de cartouches utilisées par les fusils de chasse.

Ces dangereux incidents présageraient un contrôle des frontières tuniso-libyennes par les contrebandiers.

Nous avons rencontré le chercheur et anthropologue Rafaâ Tabib à Tunis en marge d’un séminaire sur « la situation sécuritaire en Libye et son impact sur la Tunisie ». Selon lui, des contrebandiers tunisiens sont devenus des sous-traitants des milices libyennes.

 


Dr. Rafaâ TABIB est chercheur en Anthropologie associé au laboratoire CITRES de l’Université François-Rabelais, Tours – CNRS et il est membre de l’Observatoire des Transformations dans le Monde Arabe.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo