850.000 dt : Coût des vols privés de Béji Caid Essebsi aux...

850.000 dt : Coût des vols privés de Béji Caid Essebsi aux frais de l’Etat

Par -
Crédit photo : http://www.airplane.aviation-friends-hamburg.de
Crédit photo : http://www.airplane.aviation-friends-hamburg.de

Samir Ben Amor, l’ancien député CPR à l’Assemblée nationale constituante, a dévoilé, sur compte Facebook, ce vendredi 19 décembre, des documents datant de juin 2011, prouvant que Béji Caid Essebsi, Premier ministre à l’époque, a eu trois vols dans un avion privé qui ont coûté 850 000 dinars tunisiens aux frais de l’Etat.

« Je suis Samir Ben Amor, je ne suis ni anonymous ni « bentichose », je n’ai pas peur de me cacher derrière des pseudonymes, et je ne suis pas un professionnel de fraudes comme le chef de la « mafia », en référence à Béji Caid Essebsi ».

M. Ben Amor ironise en faisant référence aux documents dévoilés par Anonymous Tunisie contre l’autre candidat, Moncef Marzouki qu’il soutient.

 

Tournée diplomatique à 850 000 dinars

La compagnie aérienne Tunisair aurait affrété à Béji Caid Essebsi, premier ministre de mars à octobre 2011, un avion spécial, pour lui et son équipe, afin d’effectuer sa tournée diplomatique en Algérie et au Maroc, ainsi qu’en France par deux reprises, durant les mois de mars et mai 2011.

Le document a été envoyé du premier ministère au ministre du Transport, Yassine Brahim, lui demandant d’intervenir auprès de Tunisair pour que la note salée de ces vols qui ont coûté 850.000 dinars soit revue à la baisse.

Rappelons que M. Brahim a été nommé ministre du Transport et de l’Équipement au sein du gouvernement provisoire le 27 janvier 2011. Il démissionne le 17 juin 2011.

Doc Vol BCE

Le document est signé par Rafaa Ben Achour, nommé le 7 mars 2011 comme ministre délégué auprès du Premier ministre Béji Caïd Essebsi. Il est actuellement membre du bureau exécutif de Nidaa Tounes.

Rappelons que Hammadi Themri était à l’époque le PDG de Tunisair, nommé le 26 mai 2011. Il sera remplacé ,le 29 février 2012, par Rabah Jrad, sous le gouvernement de Jebali.

Ce dernier a déclaré à la TAP, le 5 octobre 2013, qu’en 2012, les pertes financières étaient « de 125 millions de dinars, contre 134 millions de dinars en 2011 ». Il a ajouté que les dettes de la compagnie étaient « en hausse pour atteindre 157 millions de dinars et sa flotte nécessite un renouvellement moyennant l’acquisition de nouveaux avions », rapporte l’agence.

Les vols privés ont-ils été payés ?

Dans le document partagé par Samir Ben Amor, le premier ministère donne l’exemple d’autres vols effectués qui ont coûté 299 000 dinars.

Le premier ministère considère ce prix très élevé et a retournée cette facture (850 000 dinars) à Tunisair.

Le premier ministère a aussi envoyé neuf autres factures « privées » qui ont coûté 299 000 dinars.

D’après ces documents les vols privés auront coûté 1 149 000 dinars effectués. Reste à savoir si le premier ministère a payé ou non cette dernière facture de 850 000 à Tunisair.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo