Le collectif de défense des victimes de tirs à la chevrotine à Siliana va porter plainte contre l’État

Siliana, Tunis - photo (investintunisia.tn)Le collectif de défense des victimes des tirs à la chevrotine à Siliana va porter plainte contre l’État devant le Tribunal administratif pour réclamer des dédommagements, a annoncé hier jeudi 20 novembre lors d’une conférence de presse Abdessattar Ben Moussa, président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) et du collectif de défense, rapporte l’agence TAP.

« L’État est responsable au pénal comme au civil dans cette affaire », a déclaré Abdessattar Ben Moussa, rappelant que les événements de la chevrotine à Siliana en novembre 2012 ont fait 200 victimes, dont certaines avec un taux d’invalidité de 50%.

« Volonté délibérée de couvrir les criminels »

Le président du collectif de défense a également dénoncé le « sur-place » de l’enquête judiciaire sur ces événements, « à cause de l’indolence des agents de la police judiciaire chargés de l’exécution de la commission rogatoire, d’une part, et du peu d’empressement du ministre de l’Intérieur de l’époque [Ali Laârayedh] à coopérer avec la justice ».

« La volonté délibérée du ministre de l’Intérieur de couvrir et d’aider les criminels est désormais évidente pour assurer leur impunité et camoufler les atrocités et crimes commis », a affirmé Abdessattar Ben Moussa.

Commentaires:

Commentez...