CAN 2015 – Tunisie-Egypte 2-1 : On a soufflé le chaud et...

CAN 2015 – Tunisie-Egypte 2-1 : On a soufflé le chaud et le froid !

Par -
Tunisie-Egypte (credit photo WEBDO - Mehdi Bouhalleb) (3)
(crédit photo WEBDO.tn | Mehdi Bouhalleb)

SPORT | La Tunisie a eu chaud dans son dernier match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2015. Elle a été cueillie à froid dès le début avant de pouvoir rebondir et marquer 2 buts aux Egyptiens.

Certains ont bien cru assister à un « match de la honte », au vu des minutes initiales au cours desquelles la nonchalance des Aigles de Carthage était bien réelle et donnait des ailes aux Egyptiens, qui ont entamé les débats tambour battant, déterminés à jouer leurs chances jusqu’au bout.

Les événements vont donner raison aux Pharaons, surtout avec la première chaude alerte et une grosse bévue de la défense tunisienne, notamment Aymen Mathlouthi, mais Mohamed Salah n’en profite pas (3’).

Une occasion en or, mettant l’eau à la bouche des visiteurs, dont l’espoir de qualification tenait en une victoire par deux buts d’écart. Ce qui explique qu’ils vont poursuivre leur avance vers les buts de Balbouli.

Et c’est en toute logique que le sociétaire de Chelsea, Mohamed Salah, parti à la limite du hors-jeu, s’en va tout bonnement tromper la vigilance de l’arrière-garde tunisienne, figée par la limpidité de la passe de Walid Souleymene, et crucifier le portier tunisien, irrémédiablement battu (14’).

Curieusement, cependant, les Egyptiens n’ont pas été en mesure de fructifier, ni leur avance, encore moins la fébrilité de leurs adversaires.

Au cours de cette période initiale, les Tunisiens ont été incapables de poser le jeu, ni de mettre en danger la défense du revenant Issam El Hadhary, rappelé en catastrophe, à 42 ans, par le sélectionneur Chawki Gharib.

Le doyen des Egyptiens n’a pas eu à se déployer outre mesure, du moment qu’on n’a enregistré du côté tunisien qu’un tir de Chikhaoui, largement au-dessus, et une petite tête de Siam Ben Youssef.

Trop peu pour inquiéter les hommes du Nil, encore moins à rassurer les supporters qui ont garni les tribunes du stade Mustapha Ben Jannet.

Tunisie-Egypte (credit photo WEBDO - Mehdi Bouhalleb) (1)
(crédit photo WEBDO.tn | Mehdi Bouhalleb)

Ça passe, enfin, au vert…

Changement complet de décor à la reprise, certainement sermonnés aux vestiaires à la pause, les nôtres vont prendre les choses en main, pour harceler leurs vis-à-vis, malgré un jeu désordonné.

Pour preuve, l’égalisation a sonné essentiellement grâce à un cafouillage devant la cage d’El Hadhary, dans ce sens que Wahbi Khazri s’est emberlificoté dans la balle, ce dont allait profiter son capitaine Yassine Chikhaoui, surgi dans son dos, pour mettre le cuir au-dessous de la transversale, annonçant ainsi le retour de flamme dans le camp tunisien (53’).

Depuis, les Egyptiens ont reçu un sacré coup au moral, et un arrêt subit. C’en était d’ailleurs fini, puisque nos représentants n’ont fait que pousser, au point de voir la défense adverse subir l’ascendant de Fakhreddine Ben Youssef et ses partenaires.

Le coup de grâce est venu toutefois à 9 minutes du coup de sifflet final de l’arbitre Noumendiez, par le biais d’un coup de pied magistral du Bordelais Wahbi Khazri, logeant la balle dans la lucarne gauche de Issam El Hadhary (81’).

Pourtant, Fakhreddine Ben Youssef (59’) et Hamza Younes (70’) ont eu le but au bout du pied, deux opportunités en or qu’ils ont lamentablement ratées. Le reste du temps fut géré intelligemment par les coéquipiers de Balbouli, pour s’assurer le leadership de leur groupe…

Tunisie-Egypte (credit photo WEBDO - Mehdi Bouhalleb) (2)
(crédit photo WEBDO.tn | Mehdi Bouhalleb)

FORMATIONS

Tunisie : Aymen Mathlouthi, Hamza Mathlouthi, Siam Ben Youssef (Alaaeddine Yahia, 84’), Aymen Abdennour, Ali Maaloul, Houcine Ragued (Houcine Nater, 46’), Ferjani Sassi, Wahbi Khazri, Yassine Chikhaoui, Fakhreddine Ben Youssef, Hamza Younes (Amine Chermiti, 78’).

Egypte : Issam El Hadhary, Ahmed Al Mohammadi, Mohamed Naguib, Ali Gabr, Sabry Abed, Ahmed Fathi, Mohamed Nenni, Houssem Ghali (Aymen Zakaria, 63’), Mohamed Salah, Walid Souleymene (Ahmed Bakhit, 65’), Khaled Kamar (Imed Abdennaby, 78’).

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo