Après la polémique BHL le MAE appelle les Libyens à déclarer toute...

Après la polémique BHL le MAE appelle les Libyens à déclarer toute activité politique en Tunisie

Par -
reunion levy-libyens en Tunisie (credit BHL)
Bernard-Henri Lévy en réunion avec les Libyens. (crédit photo Bernard-Henri Lévy.com)

Le ministère des Affaires étrangères tunisien a publié, ce mardi 4 novembre, un communiqué dans lequel il appelle les Libyens en Tunisie à éviter toute activité politique non déclarée au préalable auprès des autorités tunisiennes, sous peine d’expulsion.

« Dans le cadre du maintien de la stabilité de la sécurité nationale et afin que la Tunisie ne soit pas mêlée au affaires intérieures libyennes, le ministère des Affaires étrangères réitère son appel envers toutes les parties libyennes en Tunisie de la nécessité d’éviter toute activité politique sur le sol tunisien ou à organiser des réunions sans en avertir au préalable les autorités tunisiennes compétentes. »

Le ministère a également souligné « la nécessité de respecter les lois en Tunisie et règlements en vigueur » entrant dans ce cadre, et souligne que la « loi sera appliquée contre les auteurs des violations qui risquent jusqu’à l’expulsion immédiate et définitive du territoire tunisien ».

Dans ce cadre, la Tunisie réaffirme qu’elle garde la même position à égale distance envers toutes les parties libyennes et les exhorte au dialogue et au compromis afin de trouver un règlement politique à la crise actuelle.

Le communiqué du ministère des Affaires étrangères vient en réaction à l’affaire Bernard-Henri Lévi dont la présence en Tunisie pour y rencontrer des parties libyennes a suscité la colère des Tunisiens dans leur très grande majorité.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo