Avec un seul siège dans la nouvelle Assemblée du Peuple, Ettakatol essuie...

Avec un seul siège dans la nouvelle Assemblée du Peuple, Ettakatol essuie le grand échec

Par -

Mustapha Ben JaaferPassant de troisième parti au pouvoir au sein de la Troika en 2011, avec 20 sièges, à un seul et unique siège lors des élections législatives de 2014, le parti Ettakatol semble complètement effacé, incapable donc de constituer un bloc parlementaire de 10 députés.

Le parti dit « socio-démocrate »,  semble payer cher son alignement sur la politique du parti islamiste Ennahdha durant les trois années précédentes. Quant aux deuxième parti de la Troïka, le CPR, il passe de 29 sièges en 2011, à seulement 4 dans le nouvelle Assemblée du Peuple en 2014.

Pour le militant et écrivain Gilbert Naccache, cet échec s’explique en partie par « la perte d’identité » de ces formations politiques, voire de « l’absence même d’identité ».

Néanmoins, le porte-parole d’Ettakatol, Mohamed Bennour, a plutôt rejeté la faute au « vote utile » qui aurait causé la perte de son parti, a-t-il déploré hier, mercredi 29 octobre, sur la radio Mosaique FM.

Quant au président du parti, Mustapaha Ben Jaafer, futur ex-président de l’ANC,  malgré l’échec cuisant lors des législatives du 26 octobre, il reste quand même candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu le 23 novembre prochain.

 

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo