Gender Concerns International : « La représentation des femmes lors de la campagne dans les médias publics audiovisuels était honteuse »

Gender Concerns International en Tunisie
La mission d’observation de Gender Concerns International en Tunisie était composée de 110 femmes (crédit photo : Gender Concerns International)

Selon l’organisation « Gender Concerns International » qui a annoncé les premières conclusions de son rapport d’observation des élections législatives, sur 47% du nombre total des candidates femmes lors des législatives du 26 octobre 2014, 12% seulement étaient en tête de liste.

« La représentation des femmes lors de la campagne dans les médias publics audiovisuels était honteuse », déplore Magdalena De Meyer, chargée de mission au sein de cette organisation.

D’après le rapport préliminaire de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) sur le pluralisme politique dans les médias audiovisuels, des médias privés à l’instar de Nessma TV ou Mosaique FM ont fait des efforts considérables pour assurer la présence des candidates femmes.

Cependant, dans les médias publics, Watania 1 et 2, et la radio nationale n’ont pas donné plus de 10% de représentation des candidates femmes. dans le journal « La Presse », 7% de présence ont été dédiées aux candidates.

La mission d’observation de « Gender Concerns International » était composée de 110 observateurs femmes, déployées dans 22 gouvernorats. L’observation a été axée uniquement d’un point de vue de la participation des femmes.

 

Commentaires:

Commentez...