Journée Internationale des femmes rurales : « Les gouvernements et la société civile...

Journée Internationale des femmes rurales : « Les gouvernements et la société civile doivent accélérer leurs efforts »

Par -
Crédit photo Hédi Radaoui
Crédit photo Hédi Radaoui. Tunisie

La Journée Internationale des femmes rurales, célébrée le 15 octobre de chaque année, a été, ce mercredi l’occasion pour la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka pour rendre un hommage à toutes les femmes du milieu rural, pour leur contribution au développement de leurs pays.  Selon les Nations-Unies, les femmes représentent plus des 2/3 des personnes vivant dans les zones rurales, et 50% des agriculteurs dans le monde.

Dans l’optique de mettre en exergue le rôle prépondérant des femmes rurales, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka a sollicité, avec insistance,  l’appui de tous les acteurs de la société et des partenaires au développement pour s’engager à reconnaître les contributions et les droits des femmes issues des milieux ruraux.

« Aujourd’hui, engageons-nous toutes et tous, les femmes et les hommes, les gouvernements et le système des Nations Unies », appelle-t-elle.

Par ailleurs Mlambo-Ngcuka a dénoncé l’inégalité, qui sévit partout dans le monde, entre les sexes sur le plan de la terre et des autres ressources productives est intrinsèquement liée à la pauvreté et à l’exclusion des femmes.

« Nous devons susciter un élan pour soutenir les femmes rurales et garantir leur autonomisation, et leurs droits à accéder à la terre et aux autres ressources productives de sorte qu’elles puissent revendiquer les droits qu’elles méritent d’exercer et profiter pleinement des avantages que procure le développement ».

Phumzile Mlambo-Ngcuka a axé son message sur les conditions de vie de les femmes rurales qui s’occupent non seulement des tâches agricoles mais également de celles propres à leur foyer et à leur communauté.

« Chaque jour, les femmes issues des milieux ruraux sont confrontées à des obstacles complexes qui entravent  leur autonomisation et les empêchent d’exercer leurs droits» a déploré la Directrice exécutive d’ONU Femmes

Elle continue dans ce sillage :

« Un changement est possible grâce à une action déterminée. Les gouvernements et la société civile doivent accélérer leurs efforts visant à réviser les lois nationales obsolètes et à promouvoir la sécurité des droits fonciers. Ils doivent veiller à interdire l’expulsion des femmes dont l’état civil a changé», préconise-t-elle.

En 2013, ONU Femmes a publié un rapport « Le respect des droits fonciers des femmes et de leur droit aux autres ressources productives », publiée conjointement avec le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, dresse un tableau complet des questions cruciales relatives aux droits fonciers des femmes, elle formule des recommandations, elle décrit de bonnes pratiques, et elle présente des exemples de réussite.

La Journée internationale des femmes rurales donne, en tout cas, l’occasion d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les contributions et les préoccupations des femmes rurales, si mal connues.

 

Par AbdelHamdi Ferchichi

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Cannes 2019 - Cinq films, des femmes et leurs destins….