(Màj) – Gaza : 159 Palestiniens tués et 1070 blessés en cinq...

(Màj) – Gaza : 159 Palestiniens tués et 1070 blessés en cinq jours

Par -

MISE A JOUR (13-07-2014 à 03h00) – Après cinq jours de bombardements, le bilan est effroyable à Gaza où 54 Palestiniens ont encore trouvé la mort ce samedi, la journée la plus sanglante depuis le début mardi des hostilités, suite aux raids aériens israéliens, portant à 159 morts et 1070 blessés, en majorité des civils, les conséquences de l’opération israélienne « Protective Edge » visant sans succès, à stopper les tirs de roquettes depuis l’enclave palestinienne.

TOPSHOTS-PALESTINIAN-ISRAEL-GAZA-CONFLICT
(crédit photo / AFP)

Pourtant, l’armée israélienne a assuré avoir « porté atteinte significativement aux capacités du Hamas », le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza. Elle affirme que L’aviation a visé « 158 cibles associées au Hamas » en 24 heures dans la bande de Gaza, dont 68 lance-roquettes, 21 bases paramilitaires et des caches d’armes. Israël annonce également avoir ciblé « 10 agents terroristes ».

Personne n’empêchera Israël de bombarder Gaza,
selon Netanyahou

Et Israël compte bien poursuivre ses raids. Son armée reste sur le pied de guerre et les préparatifs en vue d’une possible invasion de l’enclave palestinienne se poursuivent, selon des journalistes de l’AFP qui ont vu des chars israéliens convoyés dans la nuit vers l’enclave palestinienne.
« Pour le moment, nous en sommes à la première phase: les attaques aériennes. J’imagine que nous déciderons demain ou après-demain de la prochaine étape », avait indiqué vendredi le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, un partisan de la manière forte.

Même son de cloche pour Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a proclamé qu’Israël résisterait à toute ingérence internationale en vue d’un cessez-le-feu. « Aucune pression internationale ne nous empêchera de frapper les terroristes qui nous attaquent », a assuré Benjamin Netanyahu au cours d’une conférence de presse.

Les Etats-Unis prêts à utiliser
leurs réseaux au Moyen-Orient

Pour l’heure, Israël continue de bombarder la bande de Gaza, malgré les appels au cessez-le-feu du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Dans un entretien téléphonique avec M. Netanyahu, le président américain Barack Obama a pourtant proposé sa médiation pour tenter de rétablir le calme, exprimant « sa crainte d’une escalade ». Les Etats-Unis sont à cet égard prêts à utiliser leurs réseaux au Moyen-Orient pour « essayer de parvenir à la fin des tirs de roquettes à partir de Gaza », a expliqué la Maison Blanche.

Selon l’AFP, environ 525 roquettes ont été tirées de Gaza, et 138 détruites en vol, depuis le début des hostilités. Elles n’ont fait aucun mort, mais une dizaine de blessés.

Ce nouveau conflit est le plus meurtrier depuis l’opération « Pilier de Défense » en novembre 2012, qui avait déjà pour objectif de faire cesser les tirs de roquettes de Gaza. Les hostilités avaient fait 177 morts palestiniens et 6 Israéliens.

La spirale de violence a été enclenchée après l’enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribués par Israël au Hamas, suivis de l’assassinat d’un jeune Palestinien brûlé vif à Al-Qods occupée par des extrémistes juifs.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo