L’hégémonie américaine sur le net contestée

Internet - photo (nostalgie.be)Au moment où le réseau vient de souffler ses 25 bougies avec un tiers de l’humanité potentiellement connectée, le Brésil a tenu, hier, un sommet inédit sur la gouvernance d’Internet pour répondre à la question : qui gouverne l’Internet mondial ?

A rappeler que suite aux écoutes de la NSA, la présidente brésilienne Dilma Rousseff avait appelé à un sommet international aussi original qu’inédit dont le but est de s’affranchir de l’hégémonie américaine sur les instances de régulation d’internet, en faisant adopter une déclaration commune sur les principes d’une nouvelle gouvernance.

Cette gouvernance devra être démocratique, transparente, responsable, respectueuse de la diversité culturelle incluant les principaux acteurs du Net.

A cet effet, les représentants de 87 pays, universitaires, instituts techniques, acteurs privés et ONG sont en conclave à ce sommet (baptisé NETmundial, en référence au Mondial de football qui aura lieu au Brésil en juin) afin d’établir des principes de gouvernance et une feuille de route qui soient validés pour la première fois par tous les acteurs de la toile.

Commentaires: