Adel Almi et Habib Ellouze, main dans la main pour amender l’Article 6

Alors qu’une manifestation en faveur de la polygamie, organisée par Adel Almi est prévue aujourd’hui, devant le siège de l’ANC, et a pour but de l’instaurer dans la Constitution tunisienne, une seconde manifestation pourrait venir se greffer, cette fois, organisée par les salafistes, déterminés à protester contre l’Article 6 de la Constitution.

Adel Almi devant le siège de l’ANC (crédit photo : @sigorita)

Si la manifestation organisée par Adel Al Almi, fondateur de l’association Centriste de Sensibilisation et de la Réforme et président du Parti Al Zeitouna, était prévue, la seconde était inattendue ce qui a obligé les forces de l’ordre à se déployer en masse devant et à l’intérieur de l’Assemblée nationale Constituante, rapporte Mosaique FM.

Cette deuxième manifestation non autorisée par le ministère de l’Intérieur a pour dessein d’abroger l’Article 6 de la Constitution relatif à l’incrimination du «takfir» alors que deux pétitions circulent au sein de l’ANC et appelent d’ores et déjà à amender l’article en question. Ces deux pétitions initiées par le député indépendant Abdessatar Dhifi et le Nahdhaoui Habib Ellouz demandent l’ajout d’un paragraphe portant sur la criminalisation de l’atteinte au sacré.

L’Article 6 de la Constitution (L’État est gardien de la religion. Il garantit la liberté́ de conscience et de croyance et le libre exercice du culte. Il est le protecteur du sacré, garant de la neutralité́ des mosquées et lieux de culte par rapport à toute instrumentalisation partisane) a déjà été adopté à 149 voix pour, 23 contre et 13 abstentions lors d’un premier vote puis à 131 pour, 23 contre et 28 abstentions lors d’un nouveau vote.

Un nouvel Amendement y a été ajouté en vertu de l’article 93. Ledit amendement (L’interdiction de «takfir» et d’incitation à la violence «you7ajarou attakfir et l’incitation à la violence» en attendant la traduction de you7ajarou et attakfir) a été accepté à 131 voix pour, 25 contre et 20 abstentions.

Commentaires: