3e anniversaire de la révolution : Essebsi reprend le même discours dans une salle archicomble

Beji Caid Essebsi - photo (Gnet)Le discours prononcé par Beji Caied Essebsi, lors du meeting organisé par son mouvement au Palais du congrès à l’occasion du 3e anniversaire de la révolution, n’a rien apporté de nouveau par rapport à ses interventions antérieures.

Il a commencé son discours par rappeler les événements qui avaient conduit à la fuite de Ben Ali.

Il a justifié le maintien de l’appareil de l’État malgré les circonstances de la révolution, par les acquis historiques et la modernité de la société.

Évoquant le bilan de son gouvernement, il a insisté sur l’amélioration des conditions sécuritaires en dépit des protestations sociales, des sit-in et de la révolution en Lybie qui a suscité l’entrée en Tunisie de près d’un million de réfugiés.

Il a ajouté dans ce même cadre que les difficultés rencontrées n’ont pas rejailli sur le processus qui a abouti à l’organisation d’élections transparentes et permis le transfert du pouvoir au Parti islamiste et ses Alliés dans la Troïka.

Beji Caied Essebsi a précisé, encore une fois, que les résultats des élections du 23 octobre 2011de s’expliquent par le déséquilibre de la cartographie politique, favorable au mouvement Ennahdha. La constitution de Nidaa Tounes vise à rétablir l’équilibre de la scène politique et à diversifier le paysage sur l’échiquier national. La formation de l’Union pour la Tunisie poursuit la même visée.

Concernant la prestation de la Troïka, il a indiqué que les seuls projets qu’on leur connaît résident dans l’exclusion, le soutien du terrorisme, les pénuries, les maladies, la paupérisation de la classe moyenne et l’aggravation du chômage et des conditions des moins nantis.

Commentaires: