On aimerait bien croire Ettakatol !

On aimerait bien croire Ettakatol !

Par -

Mustapha Ben JaafarEttakatol a publié un communiqué, aujourd’hui mardi 30 juillet, au sujet des évènements qui ont bouleversé la Tunisie au cours de ces derniers jours. Dans ce communiqué, le bureau politique d’Ettakatol condamne fermement l’assassinat des militaires et considère cela comme une attaque visant le peuple tunisien et la Tunisie. Ettakatol apporte aussi tout son soutien aux forces armées et aux forces de l’ordre dans leur combat contre les agresseurs.

Le communiqué appelle aussi tous les partis politiques à s’unir dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale, avec pour tâche, le redressement de la situation économique et sécuritaire du pays et pour objectif, la mise en route d’un processus électoral neutre et transparent.

Une position qui rejoint celle exprimée par Mohamed Bennour, le porte-parole du parti, ce dernier ayant appelé, hier, à la dissolution du gouvernement et la mise en place d’un futur gouvernement de salut national, restreint et composé de personnalités indépendantes.

Ettakatol appelle toutefois à préserver l’ANC et l’enjoint à achever ses travaux avant la date du 23 octobre 2013. Cet appel à l’union nationale contraste bizarrement avec la position d’Ali Laarayedh, qui avait affirmé hier, lors de sa conférence de presse à la Kasbah, que le gouvernement continuera sa mission et que l’optique d’une dissolution du gouvernement n’est pas envisageable.

Le Chef du gouvernement lui-même avait déclaré, hier en marge de la conférence de presse qu’il a donnée, n’avoir jamais entendu parler de cette position prise par Ettakatol. Comment pourrait-il en être ainsi (qu’Ettakatol soit pour la dissolution du gouvernement) alors qu’Ali Laarayedh a déclaré s’être entretenu avec le leader d’Ettakatol et président de l’ANC, Mustapha Ben Jaâfer juste avant cette conférence ? Pour Ali Laarayedh, pas au courant de position de Mohamed Bennour, les parties de la Troïka, sont d’accord pour appliquer l’agenda programmé.

Dur dur de suivre Ettakatol !

Commentaires: