Évacuation manu militari des sit-ineurs de la fac de Manouba

Évacuation manu militari des sit-ineurs de la fac de Manouba

Par -

La journée inaugurale des examens partiels a été particulièrement éprouvante pour les enseignants de la FLAHM. C’est dans un climat d’extrême tension qu’ils ont dû déployer leurs efforts pour faire réussir les épreuves. Les insultes, les injures et les menaces de mort infâmes à l’encontre des professeurs ne pouvaient se poursuivre dans l’indifférence totale des autorités politiques.

Ce n’est qu’en début de soirée (24 janvier 2012) que les sit-ineurs ont finalement été évacués manu militari. À la demande du doyen, le vice Procureur de la République de Manouba s’est auparavant rendu à la faculté, et, avec des responsables des forces de l’ordre, il est parvenu à convaincre les contestataires à lever leur mouvement qui dure depuis bientôt deux mois. Il est à rappeler que les examens se poursuivront jusqu’au samedi 28 janvier 2012.

Commentaires: