Ben Ali décrit son procès comme une « mascarade »

Après avoir engagé l’avocat libanais Akram Al Azouri, la semaine dernière, l’ex-président Ben Ali est de nouveau sorti de son long mutisme, aujourd’hui, via son second avocat, le français Jean-Yves Le Borgne.

C’est à travers un communiqué transmis à l’AFP, et relayé par l’Express, que l’avocat français exprime l’avis de son client. Pour Ben Ali, « le procès instruit à son encontre à Tunis et les perquisitions menées dans ses bureaux et villas ne sont qu’une mascarade ayant pour seul but d’illustrer une rupture symbolique avec le passé ». Il déclare même «être lassé du rôle de bouc émissaire reposant sur le mensonge et l’injustice ».

Maître Le Borgne affirme que « les perquisitions effectuées dans ses bureaux officiels et personnels ne sont que des mises en scène destinées à discréditer mon client ».

Le président déchu en rajoute une couche en affirmant, toujours via son avocat, « n’avoir aucuns biens immobiliers ni avoirs bancaires en France, ni dans aucun autre pays étranger ».

A quand un deuxième communiqué de Ben Ali ? Il y avouera peut être qu’il est le héros caché de la révolution…

Commentaires:

Commentez...