Leila Basti, première femme arabe à enseigner les sciences des océans au Japon

Laila Basti | CP : Facebook

Elle s’appelle Leila Basti et est devenue la première femme arabe à enseigner les sciences de l’environnement et des océans au Japon.

Invitée par la chaine d’information Al-Jazeera, elle a elle-même annoncé cet exploit, devenant ainsi la seule femme arabe à avoir eu le privilège d’enseigner à la prestigieuse Université des sciences et des technologies de Tokyo.

La chercheure a travaillé au sein du National Research Institute of Fisheries Science, (Fisheries Research Agency) au Japon avant de devenir en 2015 professeur assistant à l’université précitée.

Basti, qui a entamé ses études en Tunisie avant de bénéficier d’une bourse du gouvernement japonais, a expliqué que l’enseignement de cette spécialité existe en Tunisie et dans le monde arabe, mais en revanche les projets de recherche se font à court terme, contrairement au Japon, qui offre d’autres alternatives.

Une culture complètement différente et presque inconnue, mais c’était plutôt un challenge pour elle, de s’intégrer au sein de cette société peu connue pour le monde arabe, comme elle l’explique.

Commentaires:

Commentez...