Tunisie : Appel à la vigilance contre la maladie de la langue bleue

Le chef d’arrondissement de la production animale au Kef, Houssine Razaigui a appelé les éleveurs de bétail de la région à la vigilance et à prendre les mesures nécessaire pour préserver leur cheptel de la maladie de la langue bleue.

A ce sujet, Razaigui a fait savoir que les services concernés ont prélevé quatre échantillons de têtes de vaches pour analyses issues des délégations de Sakiet Sidi Youssef, Tajrouine, et le Kef après avoir détecté les syndromes de la maladie à l’instar de l’écoulement nasal et d’une diminution de l’appétit.

A cet effet, il a invité les éleveurs à prendre les mesures préventives nécessaires à l’exemple de l’utilisation des insecticides et l’élimination des zones d’eaux stagnantes pour limiter la propagation des moustiques piqueurs à l’origine de transmission du virus.

Qu’est ce que la fièvre catarrhale

La fièvre catarrhale ou maladie de la langue bleue, est une arbovirose due au virus bluetongue transmis par des moucherons piqueurs du genre Culicoides, à des ruminants surtout domestiques, principalement les moutons, moins souvent les chèvres et les bovidés.

Cette maladie strictement animale n’affecte pas l’homme et n’a aucune incidence sur la qualité sanitaire des denrées (viande, lait, etc). Toutefois, ses répercussions économiques peuvent être importantes, directement, les animaux infectés peuvent présenter des signes cliniques ou indirectement par la fermeture de marchés étrangers.

En octobre 2020, plus de 32 foyers de contamination chez les ovins et 161 foyers chez les bovins, répartis sur les zones humides notamment les gouvernorats du centre et du Sahel, avaient été détectés en Tunisie.

Commentaires: