Les États-Unis déclarent l’épidémie de la variole du singe urgence de santé publique

En Tunisie, le ministère de la Santé a tenu à rassurer les Tunisiens, indiquant qu’aucun cas de variole du singe n’a été enregistré

Les États-Unis ont déclaré hier jeudi 4 août une urgence de santé publique pour l’épidémie de variole du singe, en vue de débloquer des fonds nécessaires pour lutter contre cette épidémie.

«Nous sommes prêts à monter d’un cran notre réponse au virus et nous appelons tous les Américains à prendre la variole du singe au sérieux et à faire le nécessaire pour nous aider à lutter contre le virus», a déclaré le ministre américain de la Santé Xavier Becerra.

Le nombre de cas recensés aux Etats-Unis a dépassé jeudi les 6600, dont environ un quart dans le seul Etat de New York.

Face au triplement observé des cas depuis deux semaines sur le continent, l’Organisation mondiale de la santé a appelé à une « action urgente » contre la variole du singe en Europe

Dans un communiqué, le directeur régional de l’organisation sanitaire a appelé les pays européens à « augmenter leurs efforts dans les prochaines semaines et mois pour éviter que la variole du singe ne s’installe dans une zone géographique plus grande ».

En Tunisie, le ministère de la Santé avait tenu à rassurer les Tunisiens, indiquant qu’aucun cas de variole du singe n’a été enregistré à ce jour en Tunisie et qu’un suivi régulier de la propagation de la variole du singe dans le monde est assuré.

Jusqu’à cette date, aucun cas n’a été enregistré de ce virus apparu le 7 mai dans plusieurs pays européens et de l’Amérique du nord, appelant les Tunisiens à ne pas paniquer et que la situation ne ressemble en rien à celle vécue dans le pays concernant la pandémie de Covid-19.

Commentaires: