Tunisie : Les magistrats dans leur troisième semaine de grève

Les magistrats ont entamé, ce lundi 20 juin 2022, leur troisième semaine de grève, en signe de protestation contre la révocation par le président de la République, Kais Saied de 57 juges.

La décision a été prise, samedi à l’issue d’une réunion en marge de laquelle il a été décidé de poursuivre la suspension des travaux dans l’ensemble des tribunaux judiciaires, financiers et administratifs, ainsi que les institutions judiciaires pour une semaine à compter de ce lundi 20 Juin 2022.

Les magistrats considèrent toujours que « le décret-loi n° 35 et le décret présidentiel n° 516 n’attentent pas uniquement à l’indépendance du pouvoir judiciaire, mais visent les principaux attributs de l’Etat de droit, et entraineront la destruction des piliers de l’Etat contemporain et de la société démocratique, à travers l’annulation du principe de séparation des pouvoirs ».

Les magistrats annoncent également l’organisation « d’une journée de colère » dont la date et le lieu seront fixés ultérieurement.

Les magistrats appellent, en outre, le président de la république à accéder à leur demande d’une rencontre avec la coordination des structures judiciaires, qui lui a été adressée le 15 juin 2022 pour examiner la crise que traverse le pouvoir judiciaire.

Commentaires: