Crise des magistrats : Le rappel à l’ordre du bâtonnier aux avocats !


Le bâtonnier de l’ordre des avocats, Brahim Bouderbala, a déclaré que les positions officielles du barreau sont exprimées par le bâtonnier et nulle autre personne.

Le bâtonnier est « le porte-parole des avocats », a-t-il précisé, lundi, dans un communiqué. Il est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, conformément aux articles 49 et 64 du décret-loi 79 de l’année 2011 relatif à l’organisation de la profession d’avocat et aux articles 10 et 52 du règlement intérieur de la profession d’avocat, lit-on de même source.

Rappelons que les sections régionales de l’ordre national des avocats de Tunis, Kairouan et Sousse ont affiché leur soutien aux juges révoqués le 1er juin par le président de la République et déclaré soutenir la grève décidée par les magistrats.

Le 1er juin, à l’ouverture de la réunion du Conseil des ministres, le président Kaïs Saïed a annoncé la révocation de 57 juges qu’il accuse « de corruption et de divers crimes et délits ».

D’après Anas Hmaidi, « des pressions » ont été exercées sur les magistrats pour les dissuader de participer à la grève. « Nous sommes attachés à l’unité de nos rangs », a-t-il dit.

Samedi dernier, le Conseil national de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) a décidé de suspendre, pendant une semaine, les activités de tous les Tribunaux et ce, à partir du lundi 6 juin courant.

Commentaires: