Sadok Belaid « président coordinateur » du comité consultatif pour la nouvelle République

CP : Présidence de la République

Le président de la République a annoncé ce vendredi 20 mai 2022 que le professeur de droit constitutionnel Sadok Belaid a été désigné comme président coordinateur du comité consultatif pour la nouvelle République.

Sadok Belaid a été invité ce vendredi au palais présidentiel où il a eu une entrevue avec le président de la République, indique un communiqué de Carthage.

A noter que durant la même journée, Le décret-loi présidentiel portant création de ce Comité a, également, été publié au JORT.
Le Haut comité pour la nouvelle République se compose de :
-La commission consultative des affaires sociales et économique.
-La commission consultative juridique.
-La commission du dialogue national.

La commission des affaires économiques et sociales sera présidée par le bâtonnier de l’ordre national des avocats de Tunisie. Elle comprend les représentants de l’Union générale tunisienne du travail, de l’Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, de L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche, de l’Union nationale de la femme tunisienne et de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme.

La commission consultative juridique regroupera les doyens des Facultés de droits, de sciences juridiques et politiques.

La commission du dialogue national qui regroupe les membres des deux autres commissions soumet au président de la République un rapport final avant le 20 juin prochain.

Le président de la République, Kais Saied, a présidé, ce jeudi 19 mai 2022, au palais de Carthage, un Conseil des ministres consacré à l’examen d’un décret créant une Commission nationale consultative pour une nouvelle République.

Le chef de l’Etat a expliqué que les préparatifs ont commencé depuis un certain temps déjà, de manière démocratique, soulignant que l’élaboration des constitutions passe par deux phases, la préparation et l’approbation. La préparation a commencé avec la consultation électronique, a affirmé Kais Saied. C’est ensuite à la commission nationale de réaliser le projet, qui sera présenté au référendum, pour l’approbation.

 

Commentaires: