SNJT : Rassemblement suite à l’assassinat de Cherine Abou Akla

Capture d’écran

Le Syndicat national des journalistes tunisiens a condamné l’assassinat, mercredi 11 mai, de la journaliste palestinienne, Cherine Abou Akla, par un tir de l’armée des forces d’occupation. Une manifestation a été organisée devant le siège du SNJT pour dénoncer ce crime odieux.

L’une des figures les plus connues de la chaîne de télévision al-Jazeera, Cherine Abou Akla a été prise pour cible alors qu’elle couvrait les attaques de l’armée sioniste dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie.

Dans une déclaration rendue publique, mercredi, le syndicat a dénoncé un « crime odieux » qui s’ajoute aux violations commises par les « sionistes » contre les braves journalistes en Palestine.

L’entité sioniste est directement responsable de cet assassinat commis de sang froid, accuse le syndicat.

Suite à ce drame, le SNJT a adressé ses condoléances aux membres du syndicat des journalistes palestiniens ainsi qu’aux collègues de la défunte à la chaîne qatarie al-Jazeera.

Cet assassinat n’est qu’un résultat direct du silence de la communauté internationale face aux crimes répétés des forces d’occupation contre le peuple palestinien, a souligné le syndicat.

Et d’ajouter: il s’agit d’un crime de guerre perpétré à l’encontre du peuple palestinien, des journalistes et des médias.

Commentaires: