Retombées de la crise ukrainienne : La BCT appelle à l’«extrême vigilance» !

Banque centrale de Tunisie

Lors de sa réunion exceptionnelle tenue le 14 mars 2022, le Conseil d’Administration a décidé de maintenir le taux directeur de la Banque Centrale de Tunisie inchangé à 6,25%.
Le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie a tenu une réunion exceptionnelle le lundi 14 mars 2022, à l’effet d’examiner les répercussions économiques et financières engendrées par la crise russo-ukrainienne.

Sur le plan international, le Conseil suit avec beaucoup d’attention les retombées de la guerre russo-ukrainienne sur l’activité mondiale, sur les chaines d’approvisionnement et sur les prix internationaux des matières premières et des produits alimentaires de base lesquels sont susceptibles d’impacter fortement l’inflation.

Au niveau national, le Conseil note que l’envolée des prix internationaux des produits de base et de l’énergie, la contraction de l’activité chez les principaux partenaires commerciaux de la Tunisie et le climat d’incertitude, en l’absence de la prise de toute urgence des mesures appropriées, seraient de nature à aggraver le déficit de la balance des opérations courantes et à exacerber les tensions inflationnistes au cours de la période à venir.

Le Conseil appelle à une extrême vigilance et à l’adoption d’une approche proactive afin de mitiger les retombées de la crise russo-ukrainienne sur l’activité économique nationale et les équilibres globaux. Il décide de maintenir inchangé le taux directeur de la Banque Centrale de Tunisie à 6,25%.

Le Conseil note aussi que les développements récents auront une incidence significative sur les équilibres budgétaires, notamment, à travers une forte hausse des dépenses de subvention. Une telle situation devrait engendrer un creusement du déficit budgétaire et susciter, par conséquent, des besoins additionnels importants en matière de financement.

Commentaires: