Les syndicats sécuritaires déclarent la guerre à Rached Ghannouchi

Le dossier de la plainte portée contre le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été transmis à l’unité centrale de la Garde nationale de l’Aouina pour enquête, selon ce que Ezzedine Fathalli, secrétaire général régional des syndicats des forces de sécurité tunisiennes, à l’Ariana, a indiqué.

Dans une déclaration accordée au journal Achourouk dans son édition de ce mercredi 9 mars 2022, le syndicaliste sécuritaire a rappelé qu’une plainte pénale a été déposée par le secrétariat général des forces de sécurité intérieure contre Rached Ghannouchi auprès du procureur de la République du tribunal de première instance de Tunis.

Selon le texte de la plainte, les syndicalistes exigent à ce que le chef d’Ennahdha soit poursuivi en justice, sur la base de la loi antiterroriste, en raison de sa description des forces de sécurité comme des « tyrans ».

La même source a ajouté que le ministère public a décidé de transmettre la plainte à l’attention de l’unité centrale de recherche de la Garde nationale pour achever les procédures, notant qu’il est prévu que Ghannouchi soit convoqué dans les prochains jours pour entendre ses déclarations.

Commentaires: