Tunisie : Leila Jaffel plaide en faveur d’une « refonte » du code pénal

La ministre de la Justice, Leila Jaffel a dévoilé, hier lundi 7 mars 2022, les principaux axes de la réforme qu’elle compte effectuer dans le système judiciaire et pénitentiaire, bien entendu, sous l’égide et la supervision du président Kais Saied.

Animant les travaux de la Conférence annuelle des directeurs des établissements des prisons et de la rééducation, la ministre de la Justice a plaidé en faveur d’une « refonte » du code pénal et du code de procédure pénale pour qu’il soit en mesure de réduire le recours à la sanction carcérale.

Elle a appelé, à ce titre, à améliorer les conditions de détention des enfants en conflit avec la loi et à faciliter leur insertion, indique un communiqué du département de la Justice.

Elle a également souligné la nécessité de développer l’infrastructure et de mettre en place un système carcéral cohérent permettant d’éviter la récidive.

Elle a aussi épinglé les conditions difficiles dans les prisons en raison de la surpopulation carcérale, « préoccupation majeure » qui figure en tête des priorités de son département, selon elle.

Commentaires: