Consultation nationale : Kamel Deguiche confirme les « actes de sabotage »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports Kamal Deguiche a indiqué que le nombre faible de participants à la consultation électronique nationale est dû à des raisons techniques ainsi qu’à une incompréhension de la consultation elle-méme.

« Il est évident qu’il existe des partis aux affiliations politiques et contre les décisions du 25 juillet qui cherchent à contrecarrer la consultation électronique », a-t-il ajouté, ce vendredi 4 mars 2022 au micro de Diwan fm.

Par ailleurs, Deguiche a appelé les Tunisiens à participer à cette consultation et à présenter leurs suggestions et opinions concernant les réformes politiques.

Rappelons que les difficultés techniques que confrontent les citoyens pour participer à la Consultation nationale lancée par la Présidence de la République, avaient été au cœur d’une rencontre récente entre le président de la République Kaïes Saïed et le ministre des Technologies de la Communication Nizar Ben Naji.

L’entretien a permis d’évoquer ainsi les solutions à même de surmonter ces difficultés pour garantir une meilleure participation des citoyens à cette consultation, première du genre en Tunisie.

Pour Saied, certains problèmes techniques sont intentionnés et que certains veulent faire taire les Tunisiens et les priver de se faire entendre.

La consultation nationale lancée par le Président de la République, rappelle-t-on, vise à recueillir les suggestions des citoyens concernant les réformes à engager, lesquelles suggestions seront par la suite soumises à un référendum populaire.

Développée par le Centre National de l’Informatique(CNI), elle comporte six axes se rapportant à différents domaines, à savoir « les affaires politiques », « l’économie », « le développement durable », « la qualité de vie », « les affaires sociales » et « l’éducation et la culture ».

Commentaires: