Affaire Belaid – Brahmi : Manifestation près du domicile de Rached Ghannouchi

Crédit photo : MFM

Le collectif de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi s’apprêtait à aller manifester, ce samedi 12 février 2022, devant le domicile du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, mais la sécurité présente sur place a dissuadé les manifestants.

Les membres du comité de défense et des citoyens se sont rassemblés au niveau de la place du Martyr Mohamed Brahmi dans le quartier Ghazala (Ariana), où ils ont brandi de nombreux slogans accusant le mouvement Ennahdha et son chef Rached Ghannouchi d’être impliqués dans l’assassinat de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.

Plusieurs membres de la famille des deux martyrs étaient présent dont Mbarka Brahmi et son fils, Abdelmajid Belaid, frère de Chokri Belaid et quelques personnalités politiques comme le secrétaire général du Mouvement populaire, Zouhaier Hamdi et Adnane Hajji.

A cette occasion, Mbarka Brahmi, veuve de Mohamed Brahmi, a accusé Rached Ghannouchi d’être impliqué dans l’assassinat de son mari, et a lancé un appel à toutes les victimes du terrorisme, sécuritaires, militaires, et les familles des jeunes qui ont été bernés et envoyés dans des foyers de tension, pour se tenir aux côtés du Collectif de défense des martyrs Chokri belaid et Mohamed Brahmi.

De son côté, Ridha Radaoui, membre du Comité de défense, a porté plusieurs charges contre Rached Ghannouchi, l’accusant de complicité dans l’assassinat des deux martyrs et soulignant que la justice est en possession de tous les documents qui l’incriminent.

Les manifestants ont tenté de se rendre devant le domicile de Rached Ghannouchi, mais ils en ont été empêchés par les forces de sécurité et les barrières de sécurité placées depuis ce matin.

Le Collectif de défense avait annoncé, mercredi, lors de la conférence de presse qu’il a tenue, qu’il entamerait plusieurs mouvements de protestation entrant dans la cadre de l’affaire Belaid-Brahmi.

Jeudi, il a manifesté devant le siège du Conseil Supérieur de la Magistrature. Hier, il a protesté devant la cour d’appel de Tunis. Une quatrième manifestation va être organisée ultérieurement devant le siège du mouvement Ennahdha.

Rappelons que le mouvement Ennahdha a envoyé une correspondance au ministère de l’Intérieur et à la présidence de la République pour mettre en garde contre toute agression contre son président Rached Ghannouchi.

Il a annoncé tenir pour responsables ces deux parties de la sécurité de Rached Ghannouchi face aux incitations et aux appels à la violence contre lui ainsi que contre sa famille et pour parer au mouvement protestataire prévu, ce samedi devant le domicile de Rached Ghannouchi.

Jeudi 10 février, Ridha Radaoui, avait annoncé en marge de la manifestation devant le siège Conseil Supérieur de la Magistrature que le chef du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi est sur le point d’être convoqué par la justice.

Rached Ghannouchi devrait être convoqué par la Garde nationale qui a décidé d’ouvrir une instruction judiciaire suite à une plainte déposée par le Comité de défense.

Cette plainte concerne notamment son implication présumée dans des relations avec des parties étrangères, la réception de sommes d’argent et concerne également son fils, Moadh Ghannouchi, le procureur de la République, Bechir Akremi et plusieurs sécuritaires.

Commentaires: