La FIJ appelle au retrait immédiat de la circulaire de Bouden

La fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé, dans un communiqué rendu public ce vendredi 24 décembre 2021, au retrait immédiat de la circulaire publiée récemment par la cheffe du gouvernement.

Ladite circulaire impose aux ministres et aux hauts responsables une autorisation de la part de la Kasbah pour faire une intervention médiatique.

Dans ce sens, la FIJ estime que cette circulaire constitue une atteinte à la liberté de presse.

Le président de la FIJ estime que la liberté d’expression en Tunisie est en chute libre depuis plusieurs mois.

Une nouvelle circulaire avait été en effet publiée par la cheffe du gouvernement Najla Bouden qui appelle à la nécessité d’une coordination avec les services de communication à la Présidence du Gouvernement, concernant la forme et le contenu, à l’occasion de chaque apparition médiatique.

La circulaire réclame l’identification d’une liste des porte-parole officiels de chaque ministère.

Le Comité des libertés du SNJT réclame le retrait immédiat de la circulaire de Najla Bouden sur les  « règles de la communication gouvernementale ».

Le Comité des libertés relevant du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a dit rejeter la circulaire adressée par la cheffe du gouvernement aux ministres et secrétaires d’Etat, sous le titre  « Sur les règles de la communication gouvernementale », réclamant son retrait immédiat.

Commentaires:

Commentez...