Hechmi Louzir : « Omicron est plus transmissible mais moins grave que les autres variants »

Des propos qui nécessiteraient plus de temps pour être confirmés à 100%.

Le responsable de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus et directeur général de l’Institut Pasteur, Hechmi Louzir, a confirmé qu’il n’existe qu’un cas du variant Omicron en Tunisie.

Intervenu ce lundi 6 décembre 2021 sur Diwan fm, Louzir a rassuré que la plupart des cas d’Omicron en Afrique du Sud ne souffraient pas de complications de santé, ajoutant que, selon des études et des spécialistes, ce variant est moins dangereux que les autres souches, dont Delta.

Une information confirmée par Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses aux Etats-Unis. Le chercheur a indiqué qu’à l’heure actuelle, les données montrent qu’Omicron est plus transmissible mais moins dangereux que les autres souches.

Par ailleurs, Louzir a souligné que le mutant « Delta » est actuellement dominant en Tunisie, et que tous les cas en Tunisie sont soumis au séquençage génétique.

Rappelons que le premier cas d’Omicron en Tunisie a été enregistré chez un étudiant congolais en provenance de l’aéroport d’Istanbul.

Commentaires: