Rebond de la contamination en Europe : La Tunisie doit-elle s’inquiéter ?

Face à une nouvelle flambée des cas de Covid-19 en Europe, l’inquiétude augmente. Si certains pays choisissent de serrer la vis, comme les Pays-Bas qui ont décidé de revenir au « confinement partiel », d’autres temporisent encore.

Sauf que la plupart des pays veulent pousser la vaccination. La France vient par exemple d’annoncer que son pass sanitaire serait conditionné à une dose de rappel pour les plus de 65 ans.

Mais certains vont plus loin, en rétablissant des contraintes déjà appliquées au début de l’épidémie. La Russie s’apprête ainsi à réintroduire de stricts pass sanitaires.

La Tunisie doit-elle s’inquiéter sachant qu’elle a déjà connu une flambée de l’épidémie durant l’été dernier suite à la propagation du variant Delta.

Docteur Hatem Ghezal, épidémiologiste, tire la sonnette d’alarme estimant que l’immunité des Tunisiens acquise à l’issue de cet été ne va pas durer trop longtemps.

Il appelle dans un post Facebook à se préparer à l’après décembre, car d’après ses prévisions, l’immunité collective devrait s’affaiblir.

Pour lui, il faut hausser le rythme de la vaccination pour éviter de nouveaux foyers de contamination.

« Il n’y aura pas de nouvelle vague épidémique de coronavirus sauf si un nouveau variant du Covid-19 fait son apparition ». C’est ce qu’avait déclaré, en octobre dernier Hechmi Louzir, directeur de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19.

Selon lui, la situation épidémique s’est nettement améliorée, comme en témoignent les chiffres avec une régression du nombre de contaminations quotidiennes et une baisse à environ 3% du taux de positivité des tests de dépistage, appelant toutefois à ne pas baisser la garde d’autant que plusieurs citoyens n’ont pas encore été vaccinés.

Cinq décès supplémentaires et 82 nouvelles contaminations par le coronavirus sur 3700 analyses effectuées, soit un taux de positivité de 2,22%, ont été recensés le 11 novembre 2021, a rapporté, vendredi soir, le ministère de la Santé.

Commentaires:

Commentez...