Vandalisme : Des pertes annuelles d’un milliard pour la Transtu

Chaque année, la TRANSTU subit des pertes d’environ un million de dinars en raison des actes de sabotage et de vandalisme, selon le responsable de l’information de la société, Mohamed Chamli.

« La semaine dernière, plus de trente mille dinars de pertes ont été enregistrées suite aux jets de pierres visant les portes et les fenêtres des métros », a-t-il regretté sur Diwan fm.

Il est à noter que la ligne de métro n°5 a été témoin hier, au niveau de la station « Intilaka », d’actes de violence ayant visé la conductrice.

Cet incident a entraîné de graves dommages physiques qui ont nécessité le transfert de la victime à l’hôpital.

La TRANSTU ne cesse de rappeler, depuis des semaines, que le nombre d’agressions visant ses agents et son matériel roulant, est en nette augmentation.

La société déplore des dégâts estimés à 35 milles dinars enregistrés la semaine écoulée, suite à des opérations de saccage des rames de métro, à l’issue desquelles 22 personnes ont été appréhendées.

Le coût direct des actes de vandalisme des métros au cours du premier semestre 2021 s’élève à 300 mille dinars, en plus du coût indirect qui induit une pénurie de wagons et une perturbation des dessertes. Quant aux bus, les opérations de vandalisme sont de l’ordre de 200 mille dinars.

Commentaires:

Commentez...