Ghannouchi : « Kais Saied a privé les Tunisiens de vaccin pour mettre en œuvre son coup d’Etat »

Rached Ghannouchi, chef du mouvement Ennahdha et président du parlement gelé, a avoué que les conditions avant le 25 juillet n’étaient pas bonnes et nécessitaient un changement. Toutefois, ce changement n’aurait pas du se transformer en « coup d’Etat », selon ses dires.

Dans une interview accordée au journal Assabah, dans son édition de ce mardi 9 novembre 2021, Rached Ghannouchi a accusé le président de la République de n’avoir fait aucun effort ni joué de rôle diplomatique pour faire venir des vaccins avant le 25 juillet et surmonter la crise sanitaire.

Pour lui, Kais Saied préparait son « coup d’Etat » sur la base de la crise sanitaire que traversait le pays et à travers la prise d’un certain nombre de décisions qui ont contribué à la détérioration de l’atmosphère générale telles que son blocage du remaniement ministériel et son manquement à son devoir constitutionnel quant à l’approbation des lois.

« Ce qui est étrange, c’est que les vaccins, qui étaient rares, ont afflué en grands nombres après le 25 juillet, comme s’ils se tenaient aux frontières attendant un signal », ajoute-il.

Il a précisé qu’il n’accuse pas le chef de l’Etat de complot, mais considère que « le président n’a pas su remédier à la situation en n’étant pas prêt à collecter les vaccins, et donc il est aussi responsable de ce qui s’est passé en matière de santé. »

Commentaires:

Commentez...