Tunisie : Le Mufti de la République émet une fatwa sur le détournement des fonds publics

L’office de l’Ifta (Diwan al-Ifta) a émis une fatwa concernant le vol et le détournement de fonds publics appartenant à l’Etat, ainsi que de fonds privés appartenant à des particuliers.

Dans un communiqué publié ce lundi 25 octobre 2021, on explique que le Coran et la Sunna considèrent que la punition doit être plus sévère pour « quiconque tend la main à l’argent d’autrui », que ce soit par vol ou en utilisant son pouvoir pour prendre possession d’une propriété d’autrui ou pour s’approprier un droit immérité.

« Tout cela est considéré comme corruption », indique-t-on.

« Il est vrai que la corruption des forts et des riches est plus brutale et plus influente que la corruption des faibles, des pauvres et des nécessiteux, mais la réalité de la corruption est la même.

Le mot « corruption » et ses dérivés ont été mentionnés plus de 50 fois dans le Saint Coran, et sa signification s’est élargie pour inclure la corruption idéologique, comportementale et financière », poursuit l’office, ajoutant que la corruption est amplifiée si elle concerne les fonds de l’État, ce qui conduit à la détérioration des installations vitales et de la qualité de la vie.

Commentaires:

Commentez...