Amnesty international appelle à libérer Yassine Ayari

Le bureau d’Amnesty international à Tunis a appelé les autorités tunisiennes à libérer immédiatement le député et président du mouvement « Espoir et travail », Yassine Ayari.

L’organisation a appelé les défenseurs des droits humains à adresser des lettres au président de la République Kaïs Saïed, réclamant la libération du député gelé et la fin de la comparution des civils devant la justice militaire.

Elle a encore fait savoir que le député a entamé, depuis le 7 septembre courant, une grève de la faim, en signe de protestation contre sa détention ainsi que les conditions de détention.

Rappelons que Ayari avait a été transféré dans la prison civile de Mornaguia depuis le 30 juillet dernier où il doit purger une peine de deux mois dans le cadre de l’exécution de la décision de la Cour d’appel militaire rendue le 6 décembre 2018 pour avoir critiqué l’armée.

Commentaires:

Commentez...