Tunisie : Des dizaines d’avocats s’apprêtent à poursuivre Ennahdha en justice

L’avocat Yassin Azzaza a annoncé que des dizaines d’avocats sont en train de recueillir les documents et les preuves nécessaires pour porter plainte contre le mouvement Ennahdha.

Azzaza cite le rapport de la Cour des comptes, le rapport de l’inspection des juges condamnant le procureur de la République, Bechir Akremi, le dossier de l’envoi des jeunes en Syrie en plus de ce qui s’est passé le 25 juillet, lorsque le leader du mouvement, Rached Ghannouchi, a invité ses partisans à le rejoindre devant le Parlement pour prendre d’assaut l’ARP.

Par ailleurs, la plainte pénale, qui doit être déposée dans les prochains jours, comprend les propos du leader du mouvement Riadh Chaïbi, le 26 juillet, qui avait déclaré que le Chef du gouvernement limogé Hichem Mechichi allait s’adresser au peuple et qu’il préside toujours le gouvernement.

« C’est particulièrement dangereux », souligne Azzaza au journal Al-Maghreb dans son édition de ce jeudi 29 juillet 2021. « Ennahdha cherchait à ce que Mechichi invite les forces de sécurité à désobéir aux ordres du président de la République et à protéger les partisans de Ghannouchi devant le Parlement, afin que l’établissement sécuritaire entre en conflit avec l’armée ». L’avocat a souligné que cela représente explicitement une atteinte à la sécurité nationale du pays.

En outre, la plainte comprend également un certain nombre de dossiers obtenus par des avocats prouvant l’implication du mouvement Ennahdha et ses associations affiliées dans la réception de fonds de l’étranger.

Il a souligné que les avocats exigeront le gel du parti Ennahdha et de toutes ses institutions, et sa soumission à un audit financier.

Commentaires:

Commentez...