Dr. Boujdaria : « Si vous voulez vivre, confinez-vous »

Hier, alors que la commission scientifique de lutte contre le coronavirus a appelé à un confinement général, la commission nationale en a décidé autrement.

Face à cette décision, Dr. Rafik Boujdaria, chef de service à l’hôpital Abderrahmane Mammi, a fustigé les mesures annoncées hier, pour lui il faut s’attendre un été très difficile.

Pour ce médecin, c’est la logique politique qui a été privilégiée en traitant l’actuelle situation épidémiologique. « Nous continuons avec les mêmes mesures en faisant avancer le couvre-feu, il faut s’attendre à un triste été, à de nouvelles victimes dans les hôpitaux et dans les cimetières », a-t-il posté.

Si vous voulez survivre, opter pour le confinement vous-même, a-t-il également ajouté.

La commission nationale de lutte contre le coronavirus a décidé de faire avancer l’horaire du couvre-feu décrété depuis plusieurs mois sur tout le territoire tunisien. A partir du 1er juillet, le couvre-feu sera observé de 20h à 5h du matin, annonce la porte-parole du ministère de la Santé Nissaf Ben Alaya.

Il a été également décidé de multiplier les opérations de dépistage sur terrain en vue de remonter aux chaines de contamination. La commission a également décidé de renforcer la campagne nationale de vaccination. Ben Alaya a ajouté que pour des raisons scientifiques et économiques, le confinement général n’est pas envisagé pour le moment.

Commentaires:

Commentez...