Après les partis et les organisations nationales, Abir Moussi se déchaîne contre les médias

Présents pour couvrir sa protestation, les journalistes n’ont pas été épargnés des menaces de Abir Moussi.

Lors d’un rassemblement organisé ce samedi 19 juin 2021 à l’avenue Habib Bourguiba, la présidente du parti destourien libre (PDL) Abir Moussi s’est déchaînée contre les présidences, les partis politiques, les organisations nationales et les médias.

Dans un discours prononcé devant ses partisans, Moussi a accusé les institutions médiatiques tunisiennes d’être utilisées et impliquées « dans le système du Morched », faisant allusion à Rached Ghannouchi.

La députée a critiqué la forte présence des dirigeants du mouvement Ennahdha dans les médias, menaçant les institutions médiatiques de « scruter leurs comptes, la manière dont les publicités sont distribuées et la façon de préparer des émissions politiques ».

Elle a estimé qu’Ennahdha et la coalition au pouvoir tentent d’isoler le PDL jusqu’à ce qu’il atteigne les élections anticipées faible et incapable de rivaliser, accusant le Parlement, le gouvernement et la Présidence de la République de silence et de complicité envers son parti.

Elle a également accusé les organisations nationales de ne pas soutenir le PDL.

Commentaires:

Commentez...