Un jeune passé à tabac à Sidi Hassine : La version de la DGSN soutenue par le ministère de l’Intérieur

Le ministère de l’Intérieur a commenté la vidéo polémique filmée au quartier de Sidi Hassine, où l’ont voit un citoyen déshabillé violemment agressé par des agents de sécurité.

Selon le département, le citoyen susmentionné se trouvait dans un état d’ivresse extrême, et s’est délibérément déshabillé dans la rue dans un geste provocateur en présence de la patrouille. Une version qui vient confirmer celle de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Après consultation du ministère public, il a été décidé de le placer en garde à vue pur atteinte aux bonnes mœurs et outrage public à la pudeur et de prendre des mesures juridiques nécessaires à son égard.

Le ministère ajoute qu’une enquête a été ouverte à l’Inspection générale de la sécurité nationale pour déterminer les responsabilités concernant les dépassements qui ont accompagné le processus d’intervention et d’arrestation, et pour prendre les mesures nécessaires.

Le porte-parole de la DGSN, Walid Hakima, a pour sa part confirmé que le jeune en question était en état d’ivresse et est devenu hystérique dès que les agents de police se sont approchés de lui, affirmant que le jeune homme « s’est déshabillé tout seul » et que les policiers ont tenté de gérer la situation.

Toutefois, c’est le parquet, qui décidera s’il s’est dénudé tout seul ou non après avoir décidé d’ouvrir une instruction judiciaire, comme l’a annoncé, aujourd’hui, le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis 2, Fethi Smati.

Fethi Smati a précisé que l’enquête révèlerait si le jeune homme violenté a été déshabillé par les forces de police ou s’il s’est délibérément dénudé.

Commentaires:

Commentez...