Tunisie : Un front national et une pétition populaire pour imposer un référendum

Les solutions manquent face à la situation politique actuelle. C’est pour cette raison que la coalition Soumoud propose de passer à la vitesse supérieure pour imposer un référendum et changer le système politique.

Ladite coalition a appelé à un référendum populaire pour choisir entre un système présidentiel ou parlementaire en l’absence de toutes solutions raisonnables qu’elles soient politiques et juridiques, déclare Houssem Hammi, coordinateur général de la coalition.

Selon lui, le système politique actuel crée chaque jour de nouveaux obstacles pour sortir de la crise.

« Le limogeage brutal de Imed Boukhris à la tête de l’Instance nationale anti-corruption et son replacement par une personne liée à des soupçons de conflit d’intérêts marquent une nouvelle aggravation de la crise politique sans précédent, en plus de la mauvaise situation économique », déclaré-t-il sur Express fm.

Et d’assurer que demander un référendum populaire ne signifie pas renoncer à la légitimité électorale du Président de la République et de l’Assemblée des représentants du peuple.

A cet effet, Hammi a souligné la nécessité de passer vers un système présidentiel dans lequel le Président de la République est limité par certains pouvoirs.

Il a ajouté que dans les semaines à venir, un projet de front national pour le référendum sera annoncé et une pétition nationale sera soumise aux citoyens pour la signer et avancer vers un changement du système politique actuel, sauver la transition démocratique et empêcher l’effondrement de l’État.

Le dirigeant à Soumoud a souligné que la situation actuelle nécessite une pression pour imposer ce référendum populaire, insistant que toutes les mesures de lutte seront mises en œuvre pour atteindre cet objectif, allant des grèves générales à la désobéissance civile.

Commentaires:

Commentez...