Tunisie : Nabil Karoui entame une grève de la faim


Le président de Qalb Tounès, l’homme d’affaire Nabil Karoui a entamé hier samedi 5 juin une grève de la faim, a affirmé son avovat Nazih Souii.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Souii a rappelé que son client est en détention préventive depuis 211 jours, dépassant la période prévue par la loi. Il aurait du être relaxé le 5 mai dernier, a-t-il ajouté, citant l’article 85 du Code de Procédure pénale qui fixe à six mois la période de détention préventive.

Le juge d’instruction a refusé de libérer Nabil Karoui sans qu’aucune décision de prolongation de la détention n’ait été publiée, a-t-il regretté.

Le comité de défense de Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a formé, jeudi, un pourvoi en cassation contre le jugement rendu la veille par la chambre d’accusation près la cour d’appel de Tunis, rejetant la demande de mise en liberté de Nabil Karoui.

Le 24 février dernier, le juge d’instruction près le pôle judiciaire économique et financier a décidé la mise en liberté sous caution (dix millions de dinars) de Nabil Karoui. Le jour même, le procureur général près la Cour d’appel de Tunis a fait appel de la décision de la libération.

Nabil Karoui, patron de la chaine Nessma TV, a été arrêté, jeudi 24 décembre 2020, dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale, par le biais des sociétés qu’il dirige avec son frère Ghazi Karoui au Maroc, au Luxembourg et à l’Algérie.

Il avait été arrêté le 23 aout 2019 après une plainte déposée contre lui par l’organisation I Watch pour les mêmes chefs d’accusation.

Commentaires:

Commentez...