Ennaifer : « On veut créer une opinion publique favorable aux coups d’Etat »

L’ancienne chargée de l’information à la présidence de la République Rachida Ennaifer est revenue sur la polémique autour du document fuité laissant croire à un coup d’Etat constitutionnel du côté de Carthage.

S’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, l’ancienne responsable n’a démenti ce document fuité, mais a estimé « qu’il est d’une qualité médiocre ». Pour elle, en tous les cas, il s’agit d’un document non officiel et dépourvue de toute valeur.

Sauf qu’elle a mis en garde contre le fait que certaines personnes visent à créer une opinion publique tunisienne favorable aux coups d’Etat.

« On veut faire croire aux gens que les coups d’Etat sont la solution face à l’échec de l’expérience démocratique », a-t-il conclu.

Le site indépendant britannique « Middle East Eye » avait évoqué, dans son édition de dimanche 23 mai 2021, l’instauration d’un présumé coup d’Etat orchestré par la présidence de la République contre le gouvernement de Hichem Mechichi.

Ce document, qui aurait fuité du bureau de la cheffe du cabinet présidentiel Nadia Akacha, prévoit l’activation de l’Article 80 de la Constitution qui, en cas d’urgence nationale, donnerait au président de la République le contrôle total de l’État.

Le mouvement Ennahdha a exprimé sa ferme condamnation du « document fuité » de la Présidence de la République, considérant qu’il comprend des plans et des orientations visant à perturber les institutions de l’État et à saper la transition démocratique.

Le parti islamiste a également estimé que ce qui rend ce document encore plus dangereux c’est qu’il est cohérent avec les discours de « parties opposées au processus démocratique et œuvrant à brouiller la situation générale dans le pays ».

Commentaires:

Commentez...