Nissaf Ben Alaya : Aucun cas des souches indienne, brésilienne et sud-africaine en Tunisie

Nissaf Ben Alaya, directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes et porte-parole du ministère de la Santé, a confirmé, ce mardi 4 mai, qu’aucun cas de la souche indienne du coronavirus n’avait été enregistré en Tunisie.

Elle a d’ailleurs souligné qu’aucune infection par les souches brésilienne et sud-africaine n’avait également été enregistrée, précisant que les opérations de séquençage génomique se poursuivent et que la présence de tout nouveau variant sera communiquée.

Dans ce contexte, Nissaf Ben Alaya ajouté que la Tunisie est actuellement infectée par le variant britannique qui est à l’origine de la troisième vague de contamination en Europe et en Afrique du Nord, d’autant plus qu’il s’agit d’une souche très dangereuse et qui se propage rapidement.

Signalons, par ailleurs, que six cas du variant indien du coronavirus ont été détectés, hier, pour la première fois, à Tipasa en Algérie.

L’Institut Pasteur d’Algérie rappelle que ce variant « est classé par l’OMS comme +variant à suivre+ après les variants dits +préoccupants+, à savoir les variants britannique, sud-africain et brésilien ».

Commentaires:

Commentez...