Tunisie : Fakhri Landolsi, de nouveau menacé d’exécution au Qatar

La mère de Fakhri Landolsi a confirmé que son fils est toujours menacé d’être exécuté.

Emprisonné au Qatar, son exécution avait été reportée en février par les autorités locales suite à une intervention du président de la République.

Dans une déclaration à Jawhara fm, la mère de Fakhri a déclaré que la directrice du cabinet présidentiel, Nadia Akacha, lui avait confirmé que la présidence de la République travaillait sur le dossier de son fils.

De son coté, son avocat, le député Seifeddine Makhlouf, l’a informée qu’il ne pouvait pas voyager en raison du coronavirus et des procédures de quarantaine au Qatar.

Elle a ajouté que la dernière fois qu’elle avait contacté son fils emprisonné, lundi, Fakhri a exprimé des craintes que la condamnation à mort ne soit exécutée en quelques jours.

Rappelons que les autorités qatariennes avaient informé Fakhri Landolsi qu’il serait exécuté le 25 février 2021.

Le jeune tunisien est accusé d’appartenir à un groupe takfiri et d’être impliqué dans le meurtre d’un soldat somalien au Qatar. Des accusations qu’il rejette catégoriquement.

Commentaires:

Commentez...