Tunisie : Les professionnels de la santé au bord de l’épuisement total

Epuisés, les professionnels du secteur de la santé tentent de sauver le plus de vies possible avec les moyens du bord et sans repos notable.

Docteur Jalila Ben Khelil, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, a révélé qu’à 80%, la souche britannique est devenue la souche dominante en Tunisie, ce qui rend leur tâche encore plus difficile.

Exprimant ses craintes concernant la situation épidémiologique dans le pays, elle s’est désolée que des familles entières aient été détruites par le virus et que les indicateurs sont loin d’être rassurants.

Invitée ce mardi 27 avril 2021 sur Shems fm, elle a également mis en garde contre les rassemblements et les fêtes, et a signalé que la contamination se propageait rapidement citant l’exemple d’un citoyen décédé après avoir été infecté par le virus lors du mariage de sa fille.

Ben Khelil a souligné que la situation épidémiologique est dangereuse et que tous les indicateurs et chiffres l’indiquent, comme l’augmentation du pourcentage d’analyses positives à près de 30% en plus de la forte pression exercée sur les hôpitaux.

« Les professionnels de la santé sont épuisés », a-t-elle noté mettant en garde contre « la grande fatigue des agents dont certains n’ont pas eu de congés depuis plus d’un an ».

Le ministère de la Santé annonce que 1285 nouvelles contaminations au coronavirus et 48 décès ont été enregistrées le 25 avril courant.

44 nouvelles hospitalisations a été également enregistrées le même jour portant le nombre de personnes prises actuellement en charge à 2750.

On annonce également que 516 personnes sont actuellement en réanimation alors que 148 autres sont sous respiration artificielle.

Commentaires:

Commentez...