Maher Medhioub : « Au pire des cas, on proposera un autre nahdhaoui à la tête du Parlement ! »

Les nahdhaouis se préparent à tous les scénarios : en cas de retrait de confiance de leur chef, un autre dirigeant du parti sera proposé pour prendre le relais et assurer les fonctions à la tête du Parlement.

Confiant, l’assesseur du président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), chargé de l’information et de la communication, et député d’Ennahdha Maher Medhioub, a écarté toute possibilité de retrait de confiance de Rached Ghannouchi.

Pour lui, les blocs de l’opposition sont incapables de recueillir 109 voix pour évincer l’actuel président du Parlement.

Medhioub est même allé jusqu’à dire que le mouvement a un autre candidat à la présidence du Parlement si le retrait de confiance a lieu. Sur le plateau d’Attassia TV, il a refusé de révéler l’identité du candidat, ajoutant qu’elle sera dévoilée à temps.

Hier, le député Mongi Rahoui a confirmé à l’agence TAP que la motion de retrait de confiance du président de l’ARP comprend désormais plus de 100 signatures et que les blocs concernés poursuivent leurs consultations sur les conditions de son dépôt au bureau d’ordre du Parlement.

Pour sa part, le député Ayachi Zammel a estimé que Rached Ghannouchi a l’occasion de rendre un service important à la Tunisie en soumettant sa démission de la présidence du Parlement.

Sur Mosaique fm, il a souligné qu’en cas de rejet de cette proposition, des efforts sont déployés pour achever la collecte des signatures et retirer la confiance de Ghannouchi.

Zamel a suggéré la possibilité de soumettre la motion de censure la semaine prochaine, ajoutant que les signataires de la liste se sont rapprochés du nombre requis.

Commentaires:

Commentez...