Ericsson Day : « La 5G exige de changer tout l’écosystème », selon Lassaad Ben Dhieb

La 5ème édition de l’Ericsson Day en Tunisie, s’est tenue, ce jeudi 11 mars 2021, en format virtuel autour de la thématique centrale de « la 5G, accélérateur de la croissance économique et de l’inclusion digitale ».

A l’occasion de cette édition, plusieurs experts ont été conviés. Aux côtés du Conseiller et Chargé de la stratégie auprès du Ministre des Technologies de la Communication, la session a regroupé autour d’une table ronde les opérateurs mobiles et des experts TIC.

Chantiers technologiques

Concernant les ambitions de la Tunisie en matière de digitalisation, elles sont clairement définies comme l’a expliqué le Conseiller et Chargé de la Stratégie auprès du Ministre des Technologies de la Communication, Hassen Harrabi.

Selon lui, « le numérique est aujourd’hui un vecteur incontournable de développement et de relance économique et social en Tunisie. Dans ce sens, il est important d’adresser les challenge d’inclusion sociale en œuvrant à réduire des fractures numériques et financières grâce au digital.

Ceci impliquera également de lancer un ensemble de chantiers technologiques simultanés qui dynamiseront les secteurs clés de l’économie Tunisienne, ce que soit dans l’industrie, la santé, le commerce ou encore l’éducation ».

Concernant l’éducation, puissant contributeur à l’innovation et à la croissance, la Directrice du programme « Connect to learn » d’Ericsson, Zohra Yermeche a rappelé qu’Ericsson s’y implique de manière effective, notamment d’un point de vue responsabilité sociétale.

La vision de TT concernant la 5G

A ce titre, M. Lassaad Ben Dhieb, Chief Technology Officer de Tunisie Telecom, a apporté la vision de TT concernant la 5G notamment en ce qui concerne l’usage de la 5G. Selon lui, « l’usage des trois débits en Tunisie a une particularité. Il y a un double usage. Il y a un usage moyennant les réseaux fixes qui sont bien développés dans les différentes régions ».

Par ailleurs, « les comportements qui ont été influencés par l’arrivée de la 4G ont forcé l’usage de la DATA et à changer les comportements. Et l’arrivée de la 5G va changer les comportements des clients et sera stimulée principalement par le boum de la DATA qui doit être « drivée » non uniquement par les opérateurs. Il faut penser à un écosystème qui va inciter la consommation de la DATA fictive générant ainsi de la valeur ajoutée pour l’utilisateur final ».

Selon M. Lassaad Ben Dhieb, Tunisie Telecom, en tant qu’opérateur a le devoir de bien préparer cette transition. « Il faut changer tout l’écosystème car la technologie 5G, on ne peut pas l’adopter avec le système actuel. L’arrivée de la 4G a bouleversé les comportements depuis 2016 et on a constaté une explosion de la consommation de la DATA. or, pour préparer une nouvelle technologie (5G), il faut une vision, une stratégie et faire des investissements pérennes ».

Le socle de la 5G, c’est la généralisation de la 4G

M. Lassaad Ben Dhieb insiste sur le fait que le socle de la 5G, c’est la généralisation de la 4G. « Pour être prêt à lancer la 5G, il faut une infrastructure bien développée avec notamment une bande passante prête à faire face à l’explosion de la DATA ».

Il insiste également sur la responsabilité des opérateurs dans leur mission d’accompagnement lors du lancement de la 5G. M. Lassaad Ben Dhieb, souligne toutefois que cette responsabilité est partagée. Selon lui, les opérateurs restent ouverts pour contribuer davantage avec les autres acteurs afin de créer des besoins tout en nuançant ses propos en ajoutant qu’il n’y aura pas un déploiement massif de la 5G à l’instar de la 4G. Ce sera un autre usage d’où la synergie qui devra être créée par tous les acteurs.

Commentaires:

Commentez...