Tunisie : Les ouvriers de chantiers protestent devant l’ARP

Leur dossier traine depuis 10 ans, et en dépit d’un accord signé entre l’UGTT et le gouvernement, ils revendiquent toujours leur droit au recrutement dans la fonction publique.

Ce mercredi 10 février, les affiliés du groupement des coordinations régionales des ouvriers de chantier ont observé, un mouvement de protestation à la Place du bardo, devant l’ARP.

Selon Ali Landolsi, coordinateur régional des ouvriers de chantier à Nabeul, cité par Mosaïque FM, ce mouvement de protestation intervient pour « appeler députés à accélérer l’adoption de l’initiative législative sur la promulgation de dispositions dérogatoires pour le recrutement, dans le secteur public, des ouvriers de chantier ayant dépassé 45 ans ».

Les ouvriers de chantier, dont le dossier bloque depuis plusieurs années, peinent aujourd’hui à garantir les droits qu’ils réclament. Marginalisation de leur situation, conditions de travail précaires, salaires insuffisants et avenir incertain, ces travailleurs sont dans le flou, mais continuent leur lutte.

En dépit de leur appellation, les ouvriers de chantiers n’exercent pas forcement dans des chantiers, au contraire ils sont nombreux à être rattachés à des administrations et des structures publics assumant des tâches administratives et même techniques, certains d’entre eux travaillent par exemple pour les municipalités, les gouvernorats, les hôpitaux, les établissements éducatifs…

Commentaires:

Commentez...