Pressions sur les médias : Maher Madhioub pris en flagrant délit


Le député d’Ennahdha Maher Madhioub a été pris en flagrant délit en train d’exercer des pressions sur le principal caméraman de la télévision nationale qui assurait la couverture de la plénière de ce mardi 2 février à l’ARP.

En effet, le député en question a été filmé en direct en train d’exercer des pressions sur le cameraman qui, en signe de protestation, a quitté l’hémicycle.

S’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, le député a expliqué qu’il a seulement demandé au cameraman de ne pas filmer les chaises vides à l’arp.

La Fédération générale de l’information, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a dénoncé dans un communiqué ce qu’elle a appelé les événements de ce matin qu’elle considère comme une atteinte « grave ».

Un climat de tension a régné lors de la séance plénière, tenue ce matin, à l’ARP, et réservée à l’examen de projets de loi à caractère économique et financier en raison des troubles provoqués par la députée et présidente du bloc Destourien libre, Abir Moussi qui s’est mise à scander des slogans contre le gouvernement.

Une réaction qualifiée d’irresponsable par la première vice-présidente de l’Assemblée, Samira Chaouachi.

Moussi s’en est également prise au rapporteur de la Commission parlementaire des finances, de la planification et du développement, Faycel Derbel et au ministre de l’Economie, des Finances et de l’appui à l’investissement, Ali Kooli, lors de la présentation du rapport de la commission relatif au premier projet de loi.

Commentaires:

Commentez...