Protocole sanitaire : « Les responsables auraient dû donner l’exemple », fustige le chef d’une unité Covid

Le chef de l’unité Covid de l’hôpital Charles Nicolle, Hichem Aouina, a déclaré que la présence d’un grand nombre de personnes dans les marches, les protestations et les cortèges funèbres, sans appliquer de mesures préventives, prévoit une propagation plus importante du Coronavirus.

Aouina a souligné à l’agence TAP que l’État et les responsables politiques sont censés donner l’exemple dans l’application des mesures sanitaires, ce qui n’a pas été le cas lors des protestations ou des funérailles observées récemment.

« Les responsables auraient dû donner un exemple en termes de respect des procédures, au lieu de blâmer en permanence les citoyens », a-t-il ajouté ce lundi 25 janvier 2021.

Aouina a noté que la situation épidémiologique que connaît actuellement la Tunisie doit se limiter à présenter ses condoléances, à distance, à travers les moyens de communication, considérant que la non-application de la distanciation physique et les larmes représentent une source de transmission du virus parmi les citoyens.

A cet effet, le responsable a estimé que chaque citoyen doit se protéger lui-même en adoptant des mesures de protection personnelle en l’absence de toute nouvelle mesure susceptible de freiner la propagation de la pandémie.

Commentaires:

Commentez...