Seifeddine Makhlouf : « Le passeport spécial n’a aucune valeur, c’est le diplomatique qu’il nous faut ! »

Le président de la Coalition Al-Karama, Seifeddine Makhlouf, a estimé que le passeport spécial n’a aucune valeur.

Commentant la polémique ayant accompagné son récent déplacement en Suisse avec un passeport spécial, Makhlouf a indiqué que l’octroi d’un passeport spécial à tout représentant du peuple ne nécessite pas de réunion du bureau du Parlement.

Dans le même contexte, il s’est dit étonné par la polémique induite par son voyage avec un passeport spécial, assurant que plusieurs autres élus ce même avantage sans qu’il n’y ait aucune réaction de l’opinion publique.

Invité ce lundi 4 janvier 2021 sur Nessma tv, Makhlouf a estimé que le passeport spécial n’a aucune valeur et que tout député, protégé par la loi, doit avoir un passeport diplomatique.

Dans cette affaire, le ministère de l’Intérieur avait affirmé avoir délivré ce passeport sous demande officielle du Parlement. La présidence de l’Assemblée des Représentants du Peuple avait elle aussi donné sa versions des faits.

En effet, dans un communiqué rendu public l’ARP, l’institution législative explique que le député en question a bénéficié de ce passeport puisqu’il était en mission parlementaire à l’étranger.

« Seif Eddine Makhlouf a été invité, en tant que président de la commission parlementaire des martyrs de la révolution, par l’association tunisienne des victimes de la torture à Genève », rappelle l’ARP.

Toujours selon la présidence de l’ARP, cette décision d’accorder un passeport spécial à Makhlouf ne nécessite pas l’accord du bureau de l’assemblée puisque l’association a pris en charge tous les frais de cette mission.

Régissant à ce communiqué, plusieurs députés ont remis en question la version présentée par l’ARP. Le député Yassine Ayari avait affirmé dans ce sens que l’ARP ne peut demander d’accorder un passeport spécial à chaque député qui part dans des missions à l’étranger. Ces missions doivent être strictement en rapport avec le travail parlementaire avait-t-il rappelé.

De son côté, le député du Bloc démocratique, Zouheir Maghzaoui, avait estimé que l’octroi d’un passeport spécial au député Seifeddine Makhlouf sans soumettre la question au bureau du parlement est un grave dépassement de la part du président du parlement.

Commentaires:

Commentez...